Dans la Maison de... Anna Locatelli

Anna Locatelli est associée dans une agence de communication spécialisée dans la mode et le lifestyle qu’elle codirige avec Angelo Sensini, son fondateur. Maman du petit Tancredi, elle nous décrit l'équilibre à trouver entre vie de famille et vie professionnelle comme le challenge d’une vie.  

“J'ai grandi à Madonna di Campiglio, une station de ski touristique au cœur des Dolomites italiennes. Cela a été une chance pour moi de passer mon enfance dans un environnement sain et très proche de la nature. J'ai découvert Paris avec mes parents et j'en suis immédiatement tombée amoureuse. J'ai rapidement su, que plus grande, je m'y installerai. Il y a 17 ans, j'ai choisi de partir en France pour mes études et je ne suis jamais repartie. 

Ma passion pour les relations humaines et l'écriture m'ont orientée vers le domaine de la communication. J'ai suivi une formation littéraire qui m'a permis de cultiver une certaine curiosité. Lors de mon master deux en lettres, j'ai eu l’opportunité d’effectuer un stage dans un bureau de presse. J'ai passé quelques entretiens et j'ai intégré le service de presse de la Maison Fendi. Je n'aurais pas pu demander mieux! Je me suis tout de suite sentie honorée et très chanceuse de pouvoir travailler pour un nom prestigieux du “made in Italy” à Paris.

Je suis tombée enceinte à l'âge de 27 ans. Plus ou moins un an après avoir rencontré mon mari. J'ai découvert ma grossesse pendant les vacances en août lors d'un long voyage en Italie. Andrea et moi, nous étions en Calabre dans la ville natale de son père. Je ne m'y attendais pas du tout... Nous étions très émus en l'apprenant. C'était beau d'être chez nous, en vacances et de pouvoir partager cette heureuse nouvelle avec nos proches. C'était également la première fois que nous rencontrions nos familles respectives !

Cela a été un peu difficile pour moi d'être la première dans mon cercle d'amies à devenir maman et parfois je me suis sentie seule. Mais paradoxalement, cela m'a permis de vivre ma maternité de façon très spontanée, sans pression. Monitorer cette pression me semble primordial. La charge mentale des femmes est très lourde. Être à la fois mère, épouse et ambitieuse professionnellement n'est pas simple. Je crois que comme pour tout, il s'agit d'une question d'équilibre. Il est important de s'écouter et de savoir s'accorder des moments pour soi: une promenade, un café en terrasse, un verre de vin avec une bonne copine. Des petites choses qui nous aident à affronter le quotidien avec le sourire et à nous ressourcer lorsque nous en avons besoin. Trouver cette fameuse balance entre vie de famille et vie professionnelle a été, sans doute, le plus grand challenge de ma nouvelle vie de maman et j'y travaille encore !

Mon travail à l’agence est mon deuxième bébé. Je dois beaucoup à mon mari qui s'est énormément investi dans la vie de famille. Il m'a beaucoup soutenue. J'ai toujours vu le fait d'avoir un enfant comme une expérience à partager à deux. Dans un monde idéal, je pense qu'il faudrait être capable de se soutenir réciproquement avec beaucoup de complicité, tout en gardant en tête qu'avant nos jobs, il y a le projet familial. Ce n'est pas facile tous les jours mais c'est mon objectif. Dans mon cas, la présence constante et la disponibilité de mon compagnon m'ont beaucoup aidé au quotidien. Sans oublier la précieuse bienveillance de mes collaborateurs. Travailler dans une structure familiale a beaucoup d'avantages. Le cadre est moins formel que dans les grandes entreprises, très réglementées. Par exemple, mon fils Tancredi a toujours passé beaucoup de temps à l'agence, il assiste souvent à nos événements et il participe à nos voyages d'entreprise. C'est un peu la mascotte du bureau !

Lorsqu’il était petit, je l’amenais souvent à Milan pour la Fashion Week. Il restait chez mes parents le temps des évènements, puis je le récupérais à l’aéroport. Une fois, sur le vol de retour, il était surexcité, je ne savais plus comment le gérer… Le lendemain j’avais rendez-vous à Paris chez un client pour organiser leur défilé et l’un des dirigeants me dit devant tout le monde « ah bah voilà la maman de Tancredi !!! ». Je le regarde avec un air d’incompréhension, il ajoute « j’étais devant vous dans l’avion ». On a bien rigolé ! La mode est un petit milieu !

Pour trouver ce fameux équilibre entre business et famille, je pense qu' il faut rester soi-même et vivre en accord avec ses principes. Savoir s'accepter avec ses propres limites. La maturité et l'âge nous apprennent à prioriser, à mettre une certaine distance par rapport aux évènements et à couper lorsqu'il le faut. Un bon entourage au travail et dans la vie privée est d'une grande aide !

Il faut avant tout exercer une profession que l’on aime. Être en accord avec ses propres valeurs. Faire ce que nous aimons contribue à notre épanouissement personnel et nous permet d'être bien avec nous-même, avec nos enfants et les autres en général. J’aimerais transmettre à mon fils l'intégrité, le respect pour les autres, la gentillesse et certainement la confiance en soi et la capacité à être content de ce que nous avons.

J'essaie, non sans difficultés, d'être pleinement présente quand je passe du temps avec mon fils. Je viens d'une famille de cinq enfants donc ce n'est pas toujours évident pour moi de comprendre le fonctionnement d'un enfant unique. Notre relation est très intense, complice et parfois conflictuelle. Nous évoluons et apprenons ensemble. C’est une chance.

 

Anna Locatelli
Crédit photo: Virgile Guinard